Nos Propositions


Entrée des Jeunes dans la vie active


Parce que
 "la jeunesse n’est pas un problème, c’est la solution !", nous appelons donc à la mise en place immédiate d'un vrai plan «MARSHALL» pour les jeunes en mobilisant tous les acteurs de la société.

Nous rappelons également nos propositions consistant à sécuriser l’entrée des jeunes, en difficulté ou non, dans la vie active et à garantir, par leur formation, l'avenir de notre pays:

 

1) Créer le droit au premier emploi des jeunes, pour qu’aucun jeune ne reste au chômage au-delà de six mois sans avoir un accès à une formation, un emploi aidé ou un tutorat rémunérés.


2) Instaurer un prêt à taux zéro de 10 000 euros en faveur de chaque jeune pour l’aider à construire un projet.


3) Nicolas SARKOZY reprend la proposition n° du pacte présidentiel de Ségolène ROYAL: créer un service public d’orientation pour que les jeunes soient informés pleinement des débouchés offerts par chaque filière. Au moment où Nicolas SARKOZY démantèle le service public hospitalier, universitaire et éducatif et amorce la privatisation de la Poste, on peut légitimement craindre que ce ne soit qu'un effet d'annonce.


4) Créer une allocation d'autonomie sous condition de ressources pour les jeunes pour faciliter l'entrée dans la vie active, en échange d'une aide aux devoirs pour les plus jeunes par exemple.


5) Dans le cadre d'une étape vraiment efficace de la décentralisation: proposer aux régions (en leur assurant les transferts de fonds nécessaires) d'aider à financer, en partie ou en totalité, le permis de conduire de tous les jeunes s'engageant dans des filières professionnelles et / ou d'apprentissage.


6) Un chèque-livre pour l'acquisition de manuels scolaires, comme cela existe déjà dans plusieurs régions deFrance.


7) Faire en sorte que tout stage en entreprise effectué dans le cadre du parcours scolaire après le collège, donne lieu à une rémunération.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :